Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aménagement du Littoral – huit sites menacés – Saint-Cyprien inclus – le Covid 19 en embuscade !

Publié le par pugnace

QUE CHOISIR Argent - N°158 - AVRIL 2020
QUE CHOISIR Argent - N°158 - AVRIL 2020

QUE CHOISIR Argent - N°158 - AVRIL 2020

Le magazine "Que Choisir – Argent" d’avril 2020 (N°158) publie l’enquête annoncée dans son mensuel de mars 2020 (N° 589) (*) sur les menaces qui pèsent sur notre Littoral.

Dès les premières lignes de l’article, le ton est donné :

"Rendre un terrain constructible, c’est beaucoup plus rentable que de faire du trafic de cocaïne, avec moins de risques. Imaginez le jackpot !"

Et d’expliquer, "il est certain qu’une vue sur mer permet souvent de doubler, voire de tripler, la valeur d’un immeuble ou d’une villa. Surtout si le terrain, acquis auprès de la commune, était auparavant classé zone naturelle, agricole ou inondable, donc inconstructible … Avant de devenir, par la magie du vote d’un conseil municipal, une zone d’urbanisation future".

Conséquence, le grignotage du Littoral continue avec des élus parfois complices et un Etat qui veut moins de protection. Un assouplissement récent de la loi Littoral et du code de l’urbanisme ouvre de nouvelles brèches pour augmenter la capacité de constructions dans les communes de bord de mer.

Ce recul de l’Etat est sensible dans les différents départements où le contrôle de légalité est pour le moins à géométrie variable : on ne compte plus les dossiers où le service public est aux abonnés absents ; aucun accusé de réception aux alertes d’associations ou d’élus, non-application des décisions de justice, réponses contradictoires, etc.

L’article évoque sur ce dernier point l’affaire Al Fourty de Saint-Cyprien dont effectivement nous attendons toujours que l’autorité préfectorale fasse appliquer l’arrêt de la Cour D’Appel Administrative de Marseille jugeant la délibération de vente illégale (*) … côté justice pénale, le classement de ce dossier pointe, entre autres, les dérives de la mairie de Saint-Cyprien et les lacunes de la justice révélées dans le livre La mort en sourdine.(*)

Et l’article de conclure :  Outre les liens d’amitié pouvant exister entre élus et promoteurs se pose aussi la question du manque de moyens des services de l’Etat pour faire appliquer les jugements des tribunaux, avant de dénoncer les difficultés par manque d’effectifs de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), placée auprès du préfet, qui est chargée de le gestion et de la protection du domaine public maritime (DPM).

 

Cette enquête de "Que choisir" pointe les menaces environnementales, mais également les menaces d’une démocratie moribonde : pour ces deux approches le Covid 19 est aujourd’hui un puissant révélateur.

Le Covid, révélateur de toutes les crises ...Le Covid, révélateur de toutes les crises ...

Le Covid, révélateur de toutes les crises ...

Menaces environnementales :

le Covid 19, une pierre de plus à l’édifice !

 

La multiplication des événements météorologiques à risque (tempêtes, inondations …) et l’élévation du niveau marin global, estimée entre 50 cm et 1 m d’ici 2100, nécessitent de gérer l’espace littoral avec prudence. Or le Littoral fait toujours l'objet de nombreuses convoitises : pressions foncières importantes, urbanisation accélérée, projets économiques axés sur le tourisme… le tout au détriment du maintien des activités agricoles et maritimes locales, respectueuses de l’environnement et des espaces naturels riches de leur biodiversité. Bétonner à tout va est contraire à une politique de développement durable ; le Covid-19 constitue une pierre de plus à l’édifice, et non des moindres. Si l’homme persiste dans l’asservissement de la nature, il n’est pas impossible que d’une façon ou d’une autre, la nature contre attaque. En ces temps de confinement, le seul retour des hérissons ou écureuils dans les jardins, des oiseaux dans la ville ou des canards dans les piscines, démontre combien le trop de bâti et de concentration de population humaine est nuisible aux équilibres de vie.

Menaces sur une démocratie déjà moribonde :

 le Covid 19, un révélateur supplémentaire !

 

 

La crise sanitaire actuelle met en lumière la faiblesse de réponses des services publics. L’appauvrissement du patrimoine et des finances publiques au bénéfice d’intérêts privés, par mauvaise gestion ou, pire, par détournement, ne permet plus d’assurer la sécurité des citoyens. Le Covid 19 révèle brutalement les vices de ces dérives encouragées par des élus politiques, nationaux comme locaux. L’argent public pompé par les appétits de certains élus manque cruellement aux services de santé. La gravité de la situation devrait déboucher sur une prise en charge collective. La décentralisation a donné beaucoup de moyens aux élus locaux ; il s’agirait à présent de les investir intelligemment et pour le bien de tous. Ce regroupement des moyens publics, y compris donc de proximité, pourrait participer par exemple aux aides médicales nécessaires. Chaque commune devrait disposer d’une caisse de solidarité et être en mesure de fournir des masques et tests au personnel soignant de sa collectivité … pour l’avenir, on oublie donc à Saint-Cyprien le projet du port, et bien entendu les divertissements claniques et autres loges à l’USAP. … Il s’agit dorénavant d’assurer l’essentiel, durablement, pour prévenir montée des eaux et autres Covid 19.

La culture du mensonge si communément admise en politique doit être éradiquée. Le Covid 19 marque à bien des égards les tromperies faites à la population avec les conséquences dramatiques que l’on connaît pour certains  - nombreux décès suite au premier tour maintenu des municipales - et l’impasse du confinement pour tous. Les mensonges publics motivés par de sombres raisons financières, sociales et politiciennes, montrent l’aveuglement de nos gouvernants, nationaux comme locaux.

Le Covid 19 a révélé la grave crise démocratique dans notre pays ; les maires élus dans ce contexte de forte abstention et d’inégalité des citoyens et candidats devant le vote, ne sauraient se prévaloir d’une quelconque légitimité. (*) Tout est à recommencer. Chacun prendra alors sa juste place et  accomplira sa tâche au sein d’une chaîne sociale qui aura retrouvé du sens.

***

Vous pouvez commander ce numéro de "Que Choisir Argent" avril 2020 en cliquant sur ce lien :

(*) Voir nos autres articles en cliquant sur les liens ci-dessous :

Commenter cet article

Debouchage Canalisation Saint Cyprien 66750 09/04/2020 14:39

Je pense que ces sites doivent être préservés !!!

atao feal 03/04/2020 07:48

Les gros veulent manger les petits à ce sujet on peut lire le livre de Claire Séverac " La guerre secrète contre les peuples".